ATELIER FILMER ET RACONTER LE GESTE EN MOUVEMENT / DES SITUATIONS : LE SQUARE, LA PROMENADE ET LA BUTTE D'ANNE GUILLEMIN

Du 03 Mai 2019 au 04 Mai 2019
Mail Belliard, 18e arr. Paris
Tarif : GRATUIT
Horaires : 15h-18h
OUVERT À TOUS
Anne Guillemin
    Avec
  • Anne Guillemin

Atelier Filmer et raconter le geste en mouvement

Guidés par l’artiste Anne Guillemin, les participants investissent un espace particulier du site : les escaliers à l’entrée de la promenade, la grille ou la butte du square. Il leur est proposé de créer autour d’une action, puis d’explorer les cadrages vidéos possibles. Le corps en mouvement est mis en relation avec l’environnement et questionne la portée narrative ou symbolique du geste in situ.

Notions : Narration / Composition / Point de vue / Mouvement de caméra

_____

Anne Guillemin

Née le 19 mai 1987 à Saint-Mandé (Val-de-Marne)
Vit et travaille à Paris
Site de l’artiste

 

Des Situations : Le square, la promenade et la butte

Pour le festival Arts en Espace Public, Anne Guillemin développe un projet sous la forme d’un triptyque vidéo intitulé Des Situations : Le square, la promenade et la butte. Ce projet artistique a lieu dans trois espaces publics du 18e arrondissement parisien : le Square Léon, le Jardin Poissonniers et le Mail Belliard. L’artiste poursuit et approfondit son travail de recherches sur la chorégraphie et l’image vidéo autour des typologies d’architecture, dans leur qualité à induire des situations, des actions et des gestes. Les éléments urbains constituent un dispositif de création, il est le support de « situations » et le corps l’expérimente. Le projet est in situ et participatif : les habitants et les usagers font partie du processus de création ; et il emploie les différentes ressources des lieux pour produire l’image, le son et le geste.

Anne Guillemin s’appuie sur la configuration de chaque lieu pour convoquer différents imaginaires et construire des situations motrices de gestes. Ce projet joue à la fois avec ce qu’il y a de commun et d’unique dans chacun des lieux énoncés. Il mêle des temps d’exploration, de recherche du geste et de l’image, et des temps de création où danse et vidéo se rencontrent. Les habitants sont à tour de rôle danseurs/interprètes de l’espace qui les entoure ; puis cadreurs/regardeurs questionnant la relation corps-architecture. Le projet Des Situations d’Anne Guillemin se veut être un jeu avec les espaces des squares et les espaces des cadres vidéos. Anne Guillemin puise dans l’environnement familier, matière à chorégraphier, cherche à basculer du geste quotidien au geste dansé, et envisage le travail de l’image vidéo à la manière d’un tableau vivant.