ATELIER RÉVÉLER LE PAYSAGE / LES HABITANTS #2 DE ZABOU CARRIÈRE

Le 22 Août 2019
Allée Valentin Abeille, 18e arr. Paris
Tarif : GRATUIT
Horaires : 16h-19h
OUVERT À TOUS
Zabou Carrière
    Avec

Atelier Révéler le paysage

Le cyanotype est une des plus anciennes techniques photographiques. Cet atelier propose aux participants de créer un paysage à partir d’objets trouvés et de formes prédécoupées, avant de les placer sur le papier cyanotypé. Après quelques instants au soleil le papier révèle le paysage composé.

Notions : Photographie expérimentale / Composition / Révélation

_____

Zabou Carrière 

Née le 8 février 1969 à Paris (Île-de-France)
Vit et travaille à Paris
Site de l’artiste

 

Les Habitants #2

Dans le cadre du festival Arts en Espace Public, Zabou Carrière part une nouvelle fois à la rencontre des habitants parisiens, cette fois-ci ceux de l’Allée Valentin-Abeille située dans le 18e arrondissement à Paris. Le lieu circonscrit est situé aux abords du périphérique et de la Porte de la Chapelle.

Véritable lieu de vie, cet espace vert est bordé par un immeuble d’une dizaine d’étages où de nombreuses familles habitent. Avec Les Habitants #2, Zabou Carrière veut faire la rencontre des personnes vivant dans ce territoire. Le projet naît dans ce « décor » et inclut les habitants.

Il s’inscrit dans la continuité de la série Les Habitants : lors d’une résidence Art contemporain et logement social à la Mairie du 11e arrondissement à Paris avec le bailleur Paris Habitat, l’artiste est allée à la rencontre des locataires d’un logement. Ce précédent projet avait pour ambition d’établir une relation privilégiée avec les habitants – un dialogue dans leur intimité – afin de connaître un peu de leur histoire. Ils ont livré un instant de leur vie en images et en texte. Zabou Carrière en témoigne sous une forme artistique.

Pour ce nouveau projet, c’est en explorateur que l’artiste va à la rencontre de ce nouvel environnement et de ceux qui le pratiquent. Grâce à la réalisation de photographies des personnes, de leurs postures d’une part, et du paysage d’autre part, elle crée une nouvelle série où l’habitant prend place dans un décor singulier.